Roumazières-Loubert attend

La cour ressemble à un décor des années 1970, mais un décor dont on aurait retiré les acteurs. Le parking est vide, si ce n'est une voiture occupée par deux jeunes qui s'embrassent à l'abri des regards. La gare, espace autrefois animé et traversé par des flux, n'est plus qu'un recoin où l'on vient se... Lire la Suite →

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑