Le lac d’Ourrec

Après le plateau d'Herraou, le chemin s’est soudain élevé pour gagner la forêt. Encore carrossable un instant, il s’est vite transformé en sente tournoyant autour des racines de hêtres, franchissant quelques filets d’eau, se faufilant jusqu’à disparaître dans les tapis de rhododendrons. Et puis une porte invisible s’est ouverte en haut de la cascade du... Lire la Suite →

Le balcon de Villanúa

A la sortie du bourg, la route s’élève très vite puis s’arrête soudain après un virage en épingle. Des habitués posent leur véhicule ici pour accéder au torrent qui se faufile entre les piles du pont métallique du chemin de fer. Pas de gare en vue pourtant. Il faut poursuivre à pied le chemin caillouteux... Lire la Suite →

La gare des Forges d’Abel

Le site des Forges d'Abel a failli devenir un "haut-lieu" ; c'était du temps où les ingénieurs du chemin de fer envisageaient d'établir la grande gare internationale du transpyrénéen occidental de ce côté du Somport avant qu'on ne lui préfère l'emplacement de Los Aranones, à l'autre bout du tunnel de faîte. La gare est finalement... Lire la Suite →

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑