Ce vide fondamental

Je ne sais si, comme le prétend le dicton, la nature abhorre le vide, mais je suis convaincu que l'homme, lui, adore tout ce qui [...] l'éloigne, le divertit de son face à face avec sa vacuité interne, sa vacuité d'être, ce vide fondamental, cet espace infrangible, inestimable qui l'habite et le fait tenir. Qui... Lire la Suite →

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑