Lieu-d’une-vie

Il n’est pas possible […] de séparer la topographie et le sentiment dont elle serait le théâtre : le lieu est précisément leur unité, il est l’entité constituée, dans le cours d’une existence, par l’endroit et l’émotion. Ce qu’on appelle lieu n’est pas autre chose que le-lieu-d’une-vie, le lieu vécu. Une approche du lieu qui... Lire la Suite →

La distance

"C’est la familiarité sociale ou familiale avec autrui, l’amour, le désir ou au contraire la désaffection, l’indifférence et le mépris qui s’emparent des distances physiques, les agrandissent ou au contraire les raccourcissent, selon les normes d’une topologie qualitative et affective" Jean-Marc Besse, Habiter un monde à mon image, Flammarion, 2013, pp 82-83

Passages

"On habite aussi dehors et dans une suite incessante de passages, de l’intérieur vers l’extérieur et de l’extérieur vers l’intérieur. Tous ces lieux dans lesquels nous nous trouvons ont leur qualité propre, leur profondeur particulière, leur résonance en nous, leur mémoire. Tous portent aussi bien des rêves et des désirs que des désespoirs et des... Lire la Suite →

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑