Le bruissement du monde

« Le silence que j’aime n’est pas l’absence de bruits, c’est une disposition de l’esprit à entendre le bruissement du monde et les mouvements de mon monde intérieur » Cristina Noacco, La force du silence, petites notes sur le bruissement du monde, Transboréal, coll. Petite philosophie du voyage, 2017, p 11  

Fragment

« Tel est le bonheur que j’ai ressenti […] au cœur de l’Aragon, dans l’ancien royaume de Navarre. Tant que ce fragment qu’est notre présent rencontre les fragments de l’histoire passée, ces lieux continuent de vivre. Le silence de l’oubli signerait en revanche leur mort véritable » Cristina Noacco, La force du silence, petites notes sur le…