D’Aixe-sur-Vienne à Pagnac

Au passage à niveau d’Aixe-sur-Vienne, il faut repérer la petite route qui s’enfile sur la rive droite, et puis se laisser guider par le rail qui emprunte la vallée. On quitte soudain le flot des véhicules de la RN 21 pour entrer dans l’un des nombreux royaumes du Limousin, un repli frais et boisé où sommeille l’intime, le bucolique, le temps perdu. On y retrouve alors le goût infini de la flânerie, la joie d’être au monde.

La gare de Verneuil-sur-Vienne est encore habitée par un homme qui m’interpelle gentiment et entame la discussion en me voyant déambuler sur le quai de la gare où les trains ne marquent plus l’arrêt. « C’est dommage, oui, me dit-il, que les trains ne s’arrêtent plus. Il y a pourtant 5 autorails qui circulent dans chaque sens jusqu’à Saint-Junien ». Il y a aussi plusieurs trains de marchandises liés à l’activité de la carrière de Pagnac. Quelques kilomètres plus loin, le site industriel apparaît tel un petit miracle ferroviaire avec son embranchement digne d’un décor de modélisme…

[Exposition] « Paysages de mémoire », au centre du patrimoine arménien

Retrouvez 12 de mes photographies au sein de l’exposition collective « Paysages de mémoire » qui se tiendra au Centre du Patrimoine Arménien (le-cpa.com) jusqu’au 6 juin 2021

CommissariatLuba Jurgenson et Philippe Mesnard

[Extrait de présentation] « Cette exposition sonde les espaces naturels qui nous entourent et fait émerger les histoires douloureuses qui les habitent, à partir des traces plus ou moins visibles qui s’y sont disséminées au fil du temps… Les paysages sont dépositaires d’une mémoire. Celle des regards qui s’y sont posés, des pas qui les ont foulés, des gestes de ceux qui les ont façonnés. Celle des événements tragiques qui s’y sont déroulés… Témoin impassible, le paysage n’en garde pas moins les stigmates des violences qu’il abrite. Proposant un dialogue entre le travail de différents photographes, cette exposition explore les labyrinthes, les failles, les « non-dits » du paysage. Elle fait émerger leurs blessures, leur mémoire, telle qu’elle s’est déposée dans les forêts, les fleuves, les pierres, la mer, ou les murs et les pavés des villes »

Artistes et chercheurs invités : Philippe Mesnard, Joséphine Billey, Paule Pointereau, Lucie Poirier, Maryvonne Arnaud, Anaïs Boudot, Marc Sagnol, Johanna Quillet, Pascaline Marre, Pascal Desmichel, Romulus Balazs, Jean-Marc Cerino, Tomasz Kizny, Sergueï Lebedev, Edith Bories, Fabian Heffermehl, Carlo Saletti, Gabriel Raichman, Sergueï Kovaliov, Juan Pablo Sánchez Noli, Patrick Bard, Galia Ackerman, Cécile Massart

En attendant la réouverture des espaces, le CPA propose une immersion dans l’exposition à travers des textes, des vidéos et des podcasts, des auteurs et des chercheurs ont prêté leur voix et leur plume pour vous faire partager une sélection d’œuvres. Le romancier Ahmed Kalouaz a glissé ses mots sur une vingtaine d’entre elles dans le cadre d’une résidence d’écriture. Philippe Mesnard, co-commissaire de l’exposition, s’est livré à une déambulation filmée dans les espaces d’exposition. Des fichiers audios vous guideront dans l’analyse et la compréhension de certaines œuvres.

>>> Paysages de mémoire :: Le Cpa – Valence Romans Agglo (le-cpa.com)