La réalité essentielle

"[…] pour le phénoménologue, la réalité essentielle est celle que l’individu expérimente personnellement : les jugements, les valeurs sont donc liés à des expériences individuelles. Conséquemment, l’approche phénoménologique est résolument antiscientiste, antipositiviste et antiréductionniste. Antiscientiste parce qu’elle rejette l’attitude prétendant résoudre tous les problèmes par la science. Antipositiviste parce qu’elle oppose la systématisation de la... Lire la Suite →

La géographie

"La géographie est au sens premier du terme une écriture de la terre, on ne saurait mieux dire […] Il s’agirait de restituer un monde, de le donner à voir, mais aussi à entendre, écouter, deviner, humer, flairer, sentir, goûter, toucher, embrasser, à pleins bras, de toute sa peau, page à page, pas à pas,... Lire la Suite →

Une situation intermédiaire

"Le regard géographique est dans une situation intermédiaire qui se situe entre l’expérience médicale et l’expérience lyrique, dans une sorte d’intersection vide d’intentionnalité, d’où le va-et-vient qui conduit à une description qui se voudrait scientifique mais qui, pour de multiples raisons, ne renonce pas au lyrisme" Claude Raffestin, Géographie buissonnière, Héros Limite géographie(s), p 87

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑