[Parution] Terrains vagues

Mes collègues de l'université de Cologne ont ces dernières années consacré leurs recherches à la notion de terrain vague (vous pouvez retrouver certaines références sur leur excellent blog). Ils ont réuni dans un livre les contributions d'auteurs d'origines disciplinaires variées qui, chacun à leur manière, commentent une œuvre littéraire, cinématographique ou photographique. Vous y retrouverez... Lire la Suite →

Interroger l’habituel

Ce qui se passe vraiment, ce que nous vivons, le reste, tout le reste, où est-il ? Ce qui se passe chaque jour, le banal, le quotidien, l'évident, le commun, l'ordinaire, l'infra-ordinaire, le bruit de fond, l'habituel, comment en rendre compte, comment l'interroger, comment le décrire ? Interroger l’habituel. Mais justement, nous y sommes habitués.... Lire la Suite →

J’étais oublié de tous

"C’était le début de l’hiver. Souvent, je restais des jours entiers sans adresser la parole à personne. Je n’avais d’ailleurs envie de voir personne. Je me réfugiais dans les rues. J’étais mal équipé et le froid me pénétrait partout. Certains jours je rentrais dans les galeries où je passais les journées à regarder les livres.... Lire la Suite →

Zones intermédiaires

"Il existait à Paris des zones intermédiaires, des no man’s land où l’on était à la lisière de tout, en transit, ou comme en suspens. On y jouissait d’une certaine immunité. J’aurais pu les appeler zones franches, mais zones neutres était plus exact" Patrick Modiano, Dans le café de la jeunesse perdue, Folio, Gallimard, 2007,... Lire la Suite →

Passages

"On habite aussi dehors et dans une suite incessante de passages, de l’intérieur vers l’extérieur et de l’extérieur vers l’intérieur. Tous ces lieux dans lesquels nous nous trouvons ont leur qualité propre, leur profondeur particulière, leur résonance en nous, leur mémoire. Tous portent aussi bien des rêves et des désirs que des désespoirs et des... Lire la Suite →

Jointures

"Il est aussi fructueux de penser aux limites que d’errer au limes : chaque coin nouveau du savoir surgit de lentilles sur les franges qu’il a laissées dans le flou. Sciences dures ou sciences molles ; c’est dans leurs entre-deux que la connaissance progresse, c’est dans ces banlieues à risques, jointures d’autant plus juteuses que... Lire la Suite →

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑