Interroger l’habituel

« Ce qui se passe vraiment, ce que nous vivons, le reste, tout le reste, où est-il ? Ce qui se passe chaque jour, le banal, le quotidien, l’évident, le commun, l’ordinaire, l’infra-ordinaire, le bruit de fond, l’habituel, comment en rendre compte, comment l’interroger, comment le décrire ? Interroger l’habituel. Mais justement, nous y sommes habitués….

Roumazières-Loubert

La cour ressemble à un décor des années 1970, mais un décor dont on aurait retiré les acteurs. Le parking est vide, si ce n’est une voiture occupée par deux jeunes qui s’embrassent à l’abri des regards. La gare, espace autrefois animé et traversé par des flux, n’est plus qu’un recoin où l’on vient se…

Pérols-sur-Vézère

A Pérols-sur-Vézère, sur la ligne de chemin de fer de Limoges à Ussel, ici comme dans bien d’autres gares, la « cour des marchandises » a conservé d’une certaine manière sa vocation historique. Mais l’entreposage est devenu plus définitif. On y cultive désormais, comme en Grèce, un certain art de la brocante, un langage de la liberté…

Besoin d’île

« Le besoin d’île témoigne de cette volonté de projeter sur des lieux particuliers des aspirations existentielles, ici celle de la fuite du quotidien, lorsque celui-ci est perçu comme une prison, une entrave au rêve de liberté […] Sachant qu’une « île » peut être un village, une forêt, une rue, le sommet d’une montagne, un…

Villanúa

A la sortie du bourg, la route s’élève très vite puis s’arrête soudain après un virage en épingle. Des habitués posent leur véhicule ici pour accéder au torrent qui se faufile entre les piles du pont métallique du chemin de fer. Pas de gare en vue pourtant. Il faut poursuivre à pied le chemin caillouteux…