A nos portes

« Au loin, les frontières nous appellent pour l’ultime voyage. Oui, l’Ailleurs, de tout temps, fut à nos portes. Les bateaux naviguaient dans nos chambres et quelle tempête n’essuyions-nous pas au plus fort de l’hiver quand les congères gémissaient sur nos seuils ! »

Au bord du monde, Joel Vernet, ed. du Laquet, 2001, p 46
%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star