Latemeion

Les grecs ont un singulier et formidable rapport au paysage. Tandis que l’industrie touristique et les tenants de la « culture » s’attachent à mettre sous cloche quelques sites emblématiques (d’une ère antique mystifiée), les habitants développent une autre stratégie, une autre forme d’esthétique plus spontanée. A la ruine sanctuarisée, ils opposent la logique de l’amoncellement et du débarras.

La gare de Latemeion gît à quelques dizaines de mètres de la vaste zone industrielle de Volos, à la jointure précise où le paysage de l’aire urbaine s’achève pour laisser place aux collines parsemées de champs de grenadiers.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.