La réalité essentielle

« […] pour le phénoménologue, la réalité essentielle est celle que l’individu expérimente personnellement : les jugements, les valeurs sont donc liés à des expériences individuelles. Conséquemment, l’approche phénoménologique est résolument antiscientiste, antipositiviste et antiréductionniste. Antiscientiste parce qu’elle rejette l’attitude prétendant résoudre tous les problèmes par la science. Antipositiviste parce qu’elle oppose la systématisation de la pensée humaine et cette tendance à réduire la réalité aux lois que l’esprit peut en dégager. La phénoménologie repousse donc l’idée que la vérité et la certitude n’existent que par la science »

André-Louis Sanguin, La géographie humaniste ou l’approche phénoménologique des lieux, des paysages et des espaces, Annales de Géographie, Volume 90, Numéro 501, 1981, p 563

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :